top of page

11 signes d’une véritable empathie qui ne peut être simulée

Le trait principal - et l’admirable qualité - des personnes empathiques est qu’elles se soucient d’une manière naturelle et vraie du bien-être des autres.


Si elles ne tombent pas dans un état d’accablement et de surcharge émotionnelle qui peut les isoler et les rendre irritables, à cause de l’effet “éponge” de l’empathie, les empathes sont des personnes gentilles, positives et sensibles aux sentiments des autres.

Ces qualités rendent les empathes ouverts et sympathiques avec qui il est facile d'établir des contacts car elles prennent beaucoup sur elles-mêmes pour vous aider et vous soutenir émotionnellement.

Par contre, il y a des gens qui profitent de cette attrayante personnalité et capitalisent sur ces qualités pour leurs bénéfices, en prétendant faire preuve d’empathie alors qu’ils n’en n’ont pas. Mais il existe des signes qui ne trompent pas et qui vous aideront à reconnaître une personne empathique de celle qui fait semblant et mime l’empathie.

11 signes d’une véritable empathie qui ne peut être simulée
11 signes d’une véritable empathie qui ne peut être simulée

Quels sont les 11 signes d'une véritable empathie qui ne peuvent être simulés ?

Dans cet article, nous examinerons ces 11 signes et comment distinguer les vrais empathes des faux.


1) Les personnes empathiques écoutent activement

L’un des premiers signes d’une véritable empathie est lorsque quelqu’un vous écoute activement pendant une conversation.

Il y a une différence significative entre « écouter activement » et « écouter ». Écouter peut tout simplement, et même souvent, dire « entendre », autrement dit il n’y a pas de réel engagement dans l’action d'écouter.

En effet, lorsque quelqu’un écoute activement, cela signifie qu’il est complètement présent dans la discussion, et qu’il écoute réellement ce que vous dites. Il n’y aucune feinte, complaisance ou politesse, c’est un engagement actif.

Quand les empathes vous écoutent, ils le font parce qu'ils veulent vous comprendre et savoir ce que vous voulez leur communiquer. Ils sont concernés par votre vie et ils tiennent sincèrement à votre bien-être.

Ils veulent connaître les raisons de vos luttes, votre douleur, votre tristesse, votre colère, mais aussi sont les premiers à célébrer, à vos côtés, vos succès et vos joies. Quoi que vous ressentiez, ils veulent pouvoir voir les choses de votre point de vue.


Alors comment savoir si quelqu’un vous écoute activement ou non ?

Eh bien, il y a quelques points à surveiller qui ne trompent pas. Quelqu’un qui écoute activement va :


  • Maintenir un contact visuel

  • Utiliser un langage corporel ouvert (hocher la tête, sourire, froncer les sourcils, se pencher en avant, par exemple)

  • S’abstenir de vous interrompre

  • Ne va pas retourner la conversation vers lui.

  • Ne va pas consulter son téléphone ou regarder la télévision pendant que vous lui parlez

  • Couper la conversation pour faire autre chose (plus importante et plus intéressante - à leurs yeux)

  • Avoir une “envie” soudaine pour abréger votre conversation.


Toutes ces actions ou non-actions aident les empathes à bien comprendre d’où vous venez et à se mettre à votre place, et elles prouvent surtout leur présence active dans la conversation. Par contre, lorsque quelqu’un feint l’empathie vous aurez un tout autre scénario, et vous les verrez faire tout ce que je viens d'énumérer dans le sens opposé.



2) Ils posent des questions

Une autre chose qu’une personne véritablement empathique fera lorsqu’elle écoute activement est de poser des questions, mais pas n’importe quelles questions. Les empathes voudront peut-être clarifier ce que vous dites ou savoir s’ils ont bien compris. Ils peuvent aussi essayer d’approfondir le sujet en posant des questions précises concernant votre problème ou votre état d’esprit. Cela les aidera à mieux comprendre votre situation. Et de cette façon, ils ne tirent pas de mauvaises conclusions et n'interprètent pas d’une manière erronée la situation.

Ils vous demanderont des choses comme : « Que s'est-il passé ensuite ? » « Qu'est-ce que cela vous a fait ressentir ? » ou « Pourriez-vous expliquer à nouveau cette partie ? ». Cela les aide à comprendre pleinement les choses et avoir une vue plus précise du problème auquel vous vous confrontez.


Alors qu’un véritable empathe est impartial, un faux empathe portera son propre jugement à travers ses questions.

Un faux empathique pourrait dire : « Comment as-tu pu faire ça ? » « À quoi pensais-tu ? » « Pensais-tu que tu allais t’en sortir comme ça ? »


Vous voyez la différence ?



3) Ils ne portent pas de jugement

Parce qu’une personne empathique veut comprendre votre point de vue et votre situation, elle éliminera donc le jugement dans son équation, et s’abstiendra de donner son avis si vous ne lui avez pas demandé. Elle n'essaiera pas non plus de vous faire sentir gêné ou mal à l'aise, à cause de vos opinions, de vos décisions ou de votre comportement, ce que pourrait faire les faux empathes !

L’avantage avec les personnes empathiques, c’est qu’elles comprennent que tout être est complexe et que chaque personne a un parcours unique qui l’a amenée à ce point ou dans cette situation. Même si ce chemin diffère du leur, cela ne rend pas la voie de cette personne irrationnelle ou inférieure. Même si l’histoire d’une personne peut paraître confuse, compliquée, un empathe ne la jugera pas. Elle est consciente que nous sommes tous différents, avec des perspectives, des réactions, voire également des opinions opposées, mais que les issues des autres ou leur approche de la situation n’en sont pas moins importantes et valides.

Au lieu de cela, un empathe fournira un effort supplémentaire pour essayer de voir les choses à travers l’objectif de leur interlocuteur, et fera tout pour se mettre à sa place.



4) Les personnes empathiques repèrent les signaux non verbaux

Une personne dotée d’une véritable empathie n’a pas besoin qu’on lui dise avec des mots lorsque quelque chose ne va pas. Elle sait.


Tout est dans le langage corporel.


Les empathes peuvent savoir lorsqu’une personne est triste, bouleversée, en colère, etc. par la façon dont cette personne agit.

Ils détectent et reconnaissent même les mouvements ou les changements les plus subtils… un léger froncement de sourcil, le coin de la bouche qui s’affaisse, un recul de leur position, etc… Ils observent chaque détail et comprennent. Ces petits indices non verbaux sont des informations cruciales pour un empathe, alors que quelqu’un qui fait semblant ne les apercevra pas. Et ce sont ces détails qui font la différence !

Par exemple, comme je l’ai dit plus haut, ils remarqueront que quelqu'un est contrarié par la façon dont il pince les lèvres, garde les yeux sur le sol ou se déplace. Un faux empathe n’observera pas ces petits détails.



5) Ils utilisent un langage corporel ouvert

Le langage corporel est difficile à simuler, pourtant il est très important car il représente plus de 60 à 65 % de la communication.

Un des signes primordiaux d’une véritable empathie est lorsque quelqu’un utilise un langage corporel ouvert dans son mode de communication.


Le “langage corporel ouvert” peut être :


  • Décroiser les bras et les jambes

  • Se pencher en avant

  • En position assise ou debout, se tenir bien droit

  • Être face à vous (visage, corps et pieds)

  • Se rapprocher légèrement de vous

  • Poser leur main sur votre main, sur votre bras

  • Vous regarder avec intérêt


Parce que les personnes ayant une véritable empathie sont gentilles et se soucient des autres, leur langage corporel le reflète.


En revanche, un soi-disant empathique aura un comportement fermé. Il ne peut pas faire semblant d'être ouvert. Même s’il tente de le mimer, il se trahira tout seul car son naturel reviendra au galop - le langage corporel étant instinctif.



6) Les personnes empathiques ne craignent pas peur d’être vulnérables

…ce qui entre parenthèses peut leur amener parfois des déboires, mais ceci est un autre sujet.


Un autre signe d’empathie véritable, qui ne peut pas être simulé, est le fait que les personnes empathiques n’ont pas peur d’être vulnérables. Les empathes sont des personnes sensibles, (dans la majorité des cas, des hypersensibles), et comme elles ressentent profondément les choses, elles n’ont pas peur de montrer leurs émotions. C’est une des qualités qui les rend si authentiques.

Elles comprennent également que la vulnérabilité est une voie à double sens. Cela signifie qu’elles partageront leur vécu si elles ont eu une expérience similaire. Ceci leur permettra de se rapporter à la douleur que les autres endurent en toute honnêteté. Elles n'hésiteront pas à vous confier leurs propres erreurs si elles vous voient prendre un mauvais chemin, et ceci, afin de se rapprocher davantage de vous, et de partager leurs propres égarements pour que vous ne les répétiez pas.


Un faux empathique peut simuler une vulnérabilité pour remplir son propre agenda, que cela soit pour tourner la conversation sur lui ou pour que vous preniez pitié de lui.

Si, par exemple, vous vous confiez ouvertement à un faux empathique sur les moments difficiles que vous traversez, celui-ci peut renverser la conversation vers lui. Ainsi vos propres problèmes sont balayés sous le tapis, car vous allez vouloir les consoler, vous vous sentirez peut-être même coupable de les avoir chargés et dérangés avec vos problèmes.



7) Les personnes empathiques offrent toujours leur soutien émotionnel

Une personne empathique ne peut pas se sentir bien lorsqu’un autre est en difficulté.

Comme les empathes ressentent autant les émotions positives des autres que celles négatives, en présence d’une personne qui est dans une mauvaise passe, ils ne seront pas confortables eux-mêmes, et feront tout pour aider la personne qui ne se sent pas bien. Même si ce n’est pas grand-chose, le moins qu’ils puissent faire est d’apporter leur soutien.

Ils proposeront des mots d’encouragement tels que « Tu verras, les choses iront mieux », « Sois patient avec toi-même et fais les choses une étape à la fois », « Je suis là pour toi. »

Ils vous rassureront et vous encourageront sur le fait que « vous faites de votre mieux » et, bien sûr, vous proposeront leur aide.

S’ils ne peuvent pas être présents ou réellement actifs, ils prendront des nouvelles régulièrement et vous rappelleront qu’ils sont à votre disposition à toute heure si vous avez besoin de quoi que ce soit.


Par contre, un faux empathique sera plus enclin à vous dire précisément ce que vous devez faire, et vous donner un intervalle horaire (serré) où vous pouvez le déranger, au-delà duquel il en est hors de question.

Peu importe si leurs « conseils » sont ceux qui vous conviennent le mieux, peu importe si vous êtes au plus mal au milieu de la nuit.

Ils veulent que vous sachiez qu’ils savent tout, et donc que vous devriez faire ce qu’ils vous disent !



8) Ils font le suivi

Lorsqu’un empathe offre un soutien émotionnel, son offre ne se résume pas seulement après cette conversation. Ils feront un suivi en prenant contact avec vous régulièrement.

Ils veulent s’assurer que vous allez bien et vous rappeler qu’ils sont là si vous avez besoin d’aide.


Ils ne vous abandonneront pas, et n’auront de cesse de prendre de vos nouvelles et d'être à vos côtés jusqu’à ce qu’ils sachent que vous allez bien, et que tous les sentiments négatifs, que vous aviez, ont disparu.


Comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas le cas d’une fausse personne empathique.

Ils peuvent se comporter comme s’ils se souciaient de vous, le crier haut et fort, mais il n’y aura aucun suivi dans leurs propos ou leurs promesses.

En fait, ne soyez pas surpris s’ils n’évoquent même pas votre conversation précédente la prochaine fois que vous les verrez !

Même s’ils ont peut-être canalisé leur meilleure impression de personne empathique lors de votre conversation/visite/entrevue, s’ils sont des imposteurs, ils ne continueront pas, il n’y aura aucun suivi.



9) Ils mettent tout en œuvre pour faire une différence positive

Je pense que les empathes ont la mission de “faire une différence”, mais bien souvent, ils n’en sont pas conscients. C’est inné !

Les personnes empathiques aiment aider les autres et répandre un peu de positivité, même lorsqu'elles ne sont pas forcément dans la meilleure des places elles-mêmes. Elles feront abstraction de leurs problèmes pour apporter un sourire dans la journée et la vie des autres. Il n’est donc pas surprenant que les empathes consacrent beaucoup de temps et d'énergie à avoir un impact positif.

Les personnes dotées d’une véritable empathie n’ont pas besoin d’être incitées à aider les autres. Elles le feront parce que c’est ce qu'elles sont.

Par exemple, si un de leurs collègues a perdu un proche, elles seront “présentes” pour soutenir celui qui est dans le deuil. Ils enverront une carte de condoléances qu’elles feront signer par tout le collectif, elles offriront une boîte de chocolats ou des fleurs, en signe de reconnaissance, de présence et de regret.

Les empathes sont souvent ceux qui collectent des fonds pour un organisme de bienfaisance qui leur tient à cœur. Ou encore ceux qui font des dons ou du bénévolat, rallient le plus de personnes possibles pour aller au secours des autres - tout cela pour pouvoir faire une différence autour d’eux, et dans le monde en général. Et ils ne font pas cela “pour faire bien” aux yeux des autres, car bien souvent leurs bienfaits sont distribués dans l’anonymat.


Une personne feignant son empathie peut parler, fanfaronner, annoncer des chiffres de donation, crier haut et fort leurs actions si aider ne leur coûte pas grand chose.

On ne devrait pas se vanter de nos bonnes actions.

Par contre, ceux qui ont des moyens plus modestes parleront beaucoup, mais lorsqu’il s’agit d’actions, ce sera une autre histoire, et ils ne perceront certainement leur porte-monnaie pour donner un sou ou leur temps à ceux dans le besoin.

Un faux empathique peut, par exemple, agir comme s’il soutenait une cause, alors que ses actions disent le contraire !



10. Ils adorent dire aux gens qu’ils sont empathiques

Je n’ai pas besoin de vous dire qu’être empathique est en effet un trait admirable.

Mais les gens véritablement empathiques ne s’en vanteront jamais, ne l’annonceront jamais à haute voix chaque fois que l’occasion se présentera, car ils n’aiment pas se montrer, et encore moins être mis dans une boîte avec une étiquette.

Être empathique fait simplement partie de qui ils sont.


Ainsi, lorsque vous entendez quelqu’un dire à quel point il est « empathique » et toutes les qualités ou dons qui vont avec ce trait, ne vous précipitez pas trop vite pour le féliciter. Les empathes n’ont pas besoin de félicitations, ils n’ont rien fait pour être empathiques, ils sont nés comme ça.

Ainsi, chaque fois que quelqu’un parle trop et se vante de son empathie, il y a de fortes chances qu’il ne soit pas vraiment empathique du tout.


11. Ils ne peuvent pas accepter un « non » comme réponse

La pire chose que vous puissiez faire avec quelqu'un qui feint de l'empathie ? Dites-leur qu'ils ont tort. Essayez !

Si vous dites à un faux empathique qu’il a tort, qu’il fait de fausses hypothèses sur vous ou sur quelqu’un d’autre, il explosera. Il tentera par a + b de vous montrer le contraire, tandis qu'une personne empathique restera silencieuse ou tentera de vous expliquer son point de vue, mais dans tous les cas ne vous donnera pas un argument du genre : « Je sais mieux parce que j’ai des pouvoirs spéciaux que tu n’as pas.

Un soi-disant (faux) empathique insistera sur le fait que vous ne comprenez tout simplement pas, parce que vous n'avez pas suffisamment travaillé sur vous-même, et que vous ne devriez pas contredire quelqu'un qui possède ses capacités surnaturelles.


Comme nous l'avons vu plus tôt, les vrais empathes essaieront toujours de comprendre votre point de vue et de vous accepter tel que vous êtes, en tenant compte du caractère unique de chaque personne.



Pour conclure

Les personnes dotées d’une véritable empathie sont sensibles et se soucient véritablement des autres. Elles le montrent de différentes manières, en écoutant activement, en offrant un soutien émotionnel et en s’ouvrant à la vulnérabilité. Mais ce qui fait réellement leur distinction, c’est qu'elles sont cohérentes dans leurs actions.

Que ce soit par leur langage corporel, leur comportement ou par leurs contrôles périodiques, elles ne manquent pas de vous montrer à quel point elles se soucient de vous, et que votre bien-être compte pour elles.

Elles feront ce qu'elles peuvent pour aider les gens qui les entourent, ayant ainsi un impact positif sur ceux qu'elles touchent.



Je vais conclure ce billet avec une dédicace pour vous, belles âmes… les empathes.


Cher empathes, le texte qui suit intitulé “Je te vois” est pour vous


"Je te vois.

Toi qui ne peux pas dormir la nuit parce que ton esprit ne connaît pas la paix quand tu vois la souffrance des autres et l'inconscience de certains.

Toi qui cherches toujours la beauté dans les ténèbres répandues par ceux qui ont perdu le contact avec leur âme.

Toi qui aimes les gens et vois en eux le miroir de toi-même au lieu de les craindre et de les rejeter.

Toi qui joues encore et encore les mêmes chansons tristes pour ressentir chaque once de tes émotions.

Toi qui te réveilles chaque jour en souriant pour le bien des autres, et fais tout pour que personne ne s'inquiète pour toi.

Je te vois.

Toi qui as du mal à te lever certains matins mais qui continues à te battre chaque jour.

Toi qui as plus de mauvais jours que de bons. Je t'ai vu te redresser et essayer d'être la meilleure version de toi-même, même lorsque ton cœur pleurait, même si à plusieurs reprises tu voulais arrêter.

J’entends tes rêves de rendre le monde meilleur. J'entends tes cris contre l'injustice. Mais je te vois aussi perdre espoir et souffrir de l'aveuglement et de l'inconscience des autres.

Toi le romantique désespéré, toi l'empathe, toi le combattant courageux, toi qui essaies de ne pas déranger, toi qui pardonnes, toi qui donnes une chance à chacun, je te vois.

Je t'ai vu te traîner vers une lumière hypothétique alors qu'il faisait sombre autour de toi.

Toi qui es toujours là pour les autres alors tu as plus de bas que de hauts, mais acceptes la vie avec tout son spectre d'émotions.


Maintenant, il est temps de te voir comme nous te voyons tous. Tu es plus que suffisant. Ta profondeur et ta sensibilité ne te rendent pas difficile à aimer. Elles te rendent encore plus digne d’amour. Et tout commence par l'amour que l'on devrait te donner. Alors fais-toi un câlin, tu le mérites tellement. Tu n’as plus rien à prouver à personne. Tu n’as plus besoin de te sacrifier pour les autres. Tu as planté tellement de graines autour de toi, laisse les autres s'en occuper. Tu n'as plus besoin de transporter ces litres d'eau pour les faire germer et fleurir. Laisse ceux que tu as soutenus et aidés prendre soin des cadeaux que tu leur as offerts. Maintenant, occupe-toi de ton propre jardin. Retire les mauvaises herbes et réjouis-toi de tes années de plantation d’espoir, de générosité et d’amour, pour embellir ton environnement et celui des autres. Ce jardin est à toi !


Maintenant, imagine... Si chaque personne que tu as touchée dans ta vie allumait une bougie, cela créerait une magnifique toile scintillante autour du monde. Pour chaque mot d'espoir, pour chaque sourire de compassion, pour le silence que tu as gardé pour les écouter, pour ton contact sur leur bras pour qu'ils se sentent aimés, pour l'espace que tu as défendu pour les garder en sécurité, pour les inspirer, pour les faire rire... Pour tout cela et bien plus encore, tu as illuminé leur vie pendant une seconde, un jour, quelques années, toute une vie ! Tu es bien plus que tu ne le penses. Tu as fait une différence dans tant de vies. Tu as fait bien plus que tu ne le penses

Essaye d'imaginer le réseau brillant sur la carte du monde. Tu l’as allumé !


Regarde-toi."


Comentários


bottom of page