top of page

Ce que vous devez savoir sur votre partenaire hypersensible

Lorsque j’ai découvert que j'étais hypersensible, j’ai compris beaucoup de choses sur moi-même. Pourquoi j’avais des ressentis différents, pourquoi je me sentais mal en présence de certaines personnes ou dans des endroits agglomérés. Pourquoi j’avais d’autres besoins que la plupart de mon entourage et pourquoi trop de stimulation me submergeait. Pourquoi ma tête était en constante ébullition et j'étais toujours à fleur de peau à cause d’odeurs ou de bruits trop forts. Mais j’ai aussi compris pourquoi mes relations pouvaient être intenses et parfois compliquées.  


couple hypersensible

J’entends des petites voix me dire : “Enfin tu le reconnais, ce n’est pas toujours facile de vivre avec une personne hypersensible !”


Je vais tout de suite faire taire ces voix négatives. Être hypersensible n’est ni une chose négative, ni un trouble de personnalité. Il existe de nombreuses forces chez les personnes très sensibles et l’une d’entre elles est de tout faire pour que leur entourage se sente bien. Elles ont une bienveillance hors du commun, sont prévenantes, attentionnées, débordantes d’amour. Les hypersensibles sont aussi des confidents attentifs et empathiques.

Toutes ces qualités attirent bien évidemment ceux qui nous entourent, mais lorsque nos petites distinctions apparaissent, soudain nous devenons difficiles. C’est alors que tout se complique dans nos relations, surtout celles avec un partenaire romantique.


Les hypersensibles ont des besoins uniques en matière d’amour et de rencontres, et parfois nous nous retenons à les communiquer. Nous ne pouvons pas nous présenter au premier rendez-vous avec une pancarte “Attention, je suis hypersensible !”, ni même au second d’ailleurs. C’est un sujet que nous pouvons aborder dans le temps si nous nous sentons suffisamment à l'aise pour le faire, ou lorsqu’une occasion se présente, car l'hypersensibilité n’a rien de débilitant pour que nous devions “avertir” notre entourage. 


Si le titre de cet article vous a amené ici, premièrement “merci”, tout le monde n’a pas la volonté de vouloir comprendre qui nous sommes et comment nous fonctionnons. Maintenant que vous êtes ici, laissez-moi vous confier ce qui vous aidera dans votre relation avec une personne hypersensible, tout en la comprenant beaucoup mieux.


Ce que vous devez savoir sur votre partenaire hypersensible.

1. Nous sentons et absorbons vos émotions.

Parce que nous avons une conscience plus développée de tout ce qui nous entoure et donc des autres, vous n’avez pas besoin de parler, nous savons dans quel état d’esprit vous êtes. Cela va même au-delà de la connaissance de vos émotions, nous les absorbons et les ressentons comme si elles étaient les nôtres. Alors imaginez comment cela peut être épuisant pour nous sur le plan émotionnel lorsque vous passez la porte, stressé, frustré ou en colère. Il en va de même lorsque vous vous sentez optimiste, heureux et épanoui. Je tenais à le mentionner, car nous n’absorbons pas que les émotions négatives. Seulement, celles négatives nous affectent bien sûr dans le mauvais sens.


Cette capacité n’a pas que des mauvais côtés. Au contraire, cela peut aussi être une chose merveilleuse dans une relation, car cela nous permet d’agir et réagir selon le besoin de notre partenaire lorsqu’il traverse un moment difficile. C’est dans ces moments-là que vous apprécierez notre empathie développée ainsi que nos autres qualités, car nous faisons toujours le maximum pour rendre heureux ceux qui nous entourent, les apaiser et être tout simplement présents. 

Mais, chers partenaires, ce que vous appréciez pour vous, ne s'arrête pas à vous. Nous ne pouvons tout simplement pas désactiver notre empathie ou la diriger vers une seule personne. Croyez-moi, il y a des moments où nous souhaiterions pouvoir le faire, mais c’est notre nature ; nous ne pouvons pas nous y dérober.

Essayer de taire ou refouler nos sentiments ne ferait qu’exiler une partie de nous qui est innée et si importante. Cela conduirait à de l'auto-sabotage. Alors, même si nous expérimentons parfois des émotions difficiles, pour notre intégrité, nous devons les accepter et les inclure dans nos expériences de vie. 


Je suis consciente que l'aptitude à « lire » les émotions des autres peut être choquante, déroutante, voire du domaine de la parapsychologie pour la majorité des gens. Mais l’empathie est quelque chose de réel, ce n’est pas du paranormal. Aujourd’hui, même si les études à ce sujet sont encore récentes, l’empathie est expliquée et reconnue comme une qualité particulière que nous avons tous à des degrés différents. Je vous invite à lire l’article que j’ai écrit à ce sujet.

Donc l’empathie n’est pas quelque chose que nous faisons intentionnellement, c’est quelque chose que nous ressentons simplement, comme une énergie de la personne qui nous entoure ou dans la pièce où nous nous trouvons.


Cela ne veut pas dire non plus que nous avons toutes les réponses et que nous savons tout ce qui se passe. Mais notre empathie puissante nous permet de « savoir » que quelque chose ne va pas chez vous, sans toutefois nous en donner les raisons.

Alors quand nous vous demandons ce qui ne va pas, ne vous obstinez pas à répondre : “Rien !”, car votre entêtement dans le silence nous fera encore plus de mal. 

Même si cela peut être une chose difficile pour vous de vous confier et d'être vulnérable face à nous, c'est infiniment plus douloureux pour nous que vous ne pourriez l'imaginer d'être maintenus à l'écart. Imaginez avoir vos propres émotions, mais aussi celles de votre entourage, et ne pas en connaître la raison des sentiments qui vous accablent parce que votre partenaire reste muet et ne veut pas en parler. N’oubliez pas que vos émotions et celles des autres s’empilent sur les nôtres. Cela fait beaucoup pour une seule personne.



2. Nous avons parfois besoin d’espace…

… mais cela ne nous empêche pas de vous aimer, et c’est certainement pas vous que nous fuyons. Alors arrêtez de le prendre personnellement.


Malgré notre soif de connexion avec tous ceux qui nous sont proches, nous avons aussi parfois besoin d’espace. Après vous avoir expliqué les effets de l’empathie, notre profondeur de traitement de l’information ainsi que notre sensibilité sensorielle sur stimulée, s’ajoutent à l'amplitude de nos émotions. Cela fait beaucoup à gérer, ce qui explique notre besoin de solitude. Malheureusement nous ne pouvons pas toujours prédire quand cet épuisement émotionnel et physique surviendra, mais lorsque cela se produit, nous avons vraiment besoin de prendre du temps pour nous.

Tout comme vous, lorsque vous avez travaillé de longues heures et êtes fatigués, tous les stimuli qui nous entourent peuvent soudainement nous épuiser. Nous avons besoin de ce temps pour nous recharger et faire le ménage dans nos émotions.


Nous nous doutons que pendant ces moments-là, ce n’est pas facile pour vous et que vous puissiez vous sentir exclu, mais il est si important que vous ne le preniez pas personnellement, car en vérité, nous sommes probablement déjà inquiets et nerveux à l'idée que peut-être nous allons vous contrarier ou vous blesser. Même si nous paraissons concentrés sur autre chose et dans notre “monde”, ne vous méprenez pas, vous êtes toujours dans nos pensées.


test : etes-vous hypersensible ?

3. Nous ne vivons pas la foule de la même manière que vous.

Pour les hypersensibles, la foule ou les endroits bondés en général sont des situations qu’ils n’aiment pas et sont donc à éviter.

Même si nous souhaitons sortir et socialiser, cela ne signifie pas nécessairement que nous avons l’énergie nécessaire pour le faire. Maintenant vous le savez, nous pouvons être vite submergés par des stimuli sensoriels tels que le bruit, les lumières vives, les odeurs, et capter à peu près tout de ceux qui nous entourent, alors le chaos d’une foule ou d’un bar plein à craquer, c’est un enfer pour nous.

Cela peut être frustrant et très déstabilisant pour nous, car nous pouvons d’une minute à l'autre, alors que nous nous amusions, être plongés dans une humeur désastreuse. Celle-ci peut même s’accompagner d’anxiété, de panique ou d’un mal-être physique. Et même si extérieurement, nous pouvons paraître bien, intérieurement nous avons peut-être envie d’hurler.



4. Nous avons besoin de votre compréhension, pas de votre colère ou de votre sentiment de frustration.

Pour récapituler, nous sommes sensibles à toutes les émotions, mais une émotion qui nous déstabilise complètement est la colère. Nous avons horreur des conflits. Alors lorsque vous sentez que vous allez perdre patience et que vous risquez de vous emporter contre nous, allez faire un petit tour ou sortez de la pièce pour vous calmer. A cause de nos neurones miroirs, votre colère pourrait se retourner contre vous et vous pourriez découvrir un visage de nous que vous ne reconnaissez pas, et qui ressemble terriblement au vôtre à ce moment-là. Seulement pour nous, cela sera comme un coup de couteau dans notre cœur.


Notre empathie peut rendre difficile l’expérience de votre colère car nous serons confrontés à un conflit intérieur, celui d'être submergé par votre émotion disruptive, et celui de vouloir vous aider et vous comprendre, tout en reflétant votre émotion négative.

Alors, lorsque nous sommes en conflit, faites de votre mieux pour exprimer les choses sans permettre à la colère de prendre le contrôle de la conversation. Nous voulons savoir pourquoi vous êtes bouleversé, et nous voulons la vérité. Nous ne voulons tout simplement pas nous noyer dans les émotions que vous ressentez, et encore moins les refléter.


banniere appel decouverte

5. Les personnes très sensibles sont de profonds penseurs.

Tenez compte du fait que les personnes très sensibles sont de profonds penseurs. Les désaccords avec nous peuvent nous amener à prolonger les discussions (indéfiniment longues à vos yeux), car nous voulons aller à la racine du problème pour pouvoir le comprendre et le résoudre ensemble. Ce n'est pas une mauvaise chose en soi d'avoir des discussions approfondies, en fait, cela permet d'explorer nos opinions, réciproques et/ou opposées, et bien sûr de mieux se connaître.

Mais n’oubliez pas que lors de ces discussions, nous consommons aussi bien plus d'énergie que vous et si vous réagissez mal, cela peut nous faire sombrer encore plus dans une spirale de pensées et de culpabilité.


Alors ne nous envoyez pas nous promener en nous disant : “Passons à autre chose”, ou en changeant de sujet brutalement. Cela n’arrangera pas les choses. 


En fin de compte, parler avec vous de nos tensions nous donne l’opportunité de vraiment comprendre ce qui se passe en nous. Prendre le temps de voir notre point de vue (et vice versa) améliore notre relation et renforce la confiance.



6. Rappelez-vous ce que vous représentez pour nous.

Alors même si nous avons des jours comme ci comme ça. Même si nous avons besoin d'espace. Même si pour vous notre sensibilité ressemble à de la susceptibilité car nous nous sentons facilement blessés par vos paroles. Même si parfois nous semblons simplement anxieux et inquiets à propos de notre relation. Même si vous avez du mal à comprendre notre fonctionnement. Même si tout cela vous dérange souvent. Essayez de vous rappeler ce que vous représentez pour nous. Essayez de vous rappeler que nous vous aimons profondément et que nous nous dépassons très souvent pour vous le montrer. 



Pour conclure, SVP, évitez de…

  • Supposer à tort que les hypersensibles ont un système de pensées et du traitement de l’information identique au vôtre.


  • Avoir des idées toutes faites sur quand les gens « devraient » et « ne devraient pas » être contrariés.


  • Négliger les réactions des hypersensibles parce que vous ne pouvez pas vous y identifiez.


  • Si un sujet n’est pas important pour vous, ne mésestimez pas le point de vue de votre hypersensible, mais essayez de le/la comprendre. Rapportez-vous à l’expérience partagée de la douleur et de la souffrance humaines, que nous connaissons tous trop bien. 


  • Ne croyez surtout pas que vous ressentez les choses comme une personne très sensible. Évitez les comparaisons car il n’en existe pas. Leurs sensations sensorielles et émotionnelles sont au volume maximum quand le vôtre est au minimum. Vous ne pouvez donc pas savoir ce qu’ils ressentent !


Alors même si nous ressentons des émotions négatives très profondément, nous ressentons les émotions positives aussi intensément. Lorsque nous aimons quelqu’un, ce n’est pas quelque chose de passager, c'est puissant.


Souvenez-vous-en dans ces moments où les choses sont un peu plus difficiles. Toute relation a ses hauts et ses bas, mais vous avez à vos côtés une personne très spéciale. Vous avez quelqu’un qui vous aime passionnément, vous chérit dans les moments les plus sombres et se réjouit de vos moments de bonheur. Vous êtes aimé par un hypersensible.



 

Vous souhaitez partager votre histoire, vos combats, les batailles que vous avez gagnées, et faire partie de notre cercle de personnes sensibles et intuitives. Venez avec nous et discutons avec d'autres personnes très sensibles ! Rejoignez la communauté des empathes et de hypersensibles :


Inscrivez-vous à nos newsletters pour recevoir des informations et des histoires destinées aux personnes très sensibles.

Rejoignez-nous sur : Instagram et Facebook

 


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page