top of page

Comment dépasser vos croyances limitantes

Nous avons tous des convictions, qu’elles soient héritées ou non, mais le poids de nos croyances sur nous-mêmes et sur les autres a un impact considérable non seulement sur notre perception de nous-même, des autres et de la société, mais aussi sur nos performances, nos attitudes, etc…

Les croyances peuvent avoir la vie dure car elles peuvent être farouchement attaquées ou passionnément défendues, car le monde regorge d'opinions contraires aux nôtres (quelles qu'elles soient). Pourtant les croyances sont puissantes et nécessaires, tant pour les individus que pour la société. Elles offrent un cadre qui régit nos pensées et nos actions à tous les niveaux.

Une croyance est le fait de croire que quelque chose est vraie, vraisemblable ou possible, ce qui implique une notion de bien et mal, de correct ou incorrect. C'est un état mental qui se décline en plusieurs degrés, qui vont de la simple opinion à la science, en passant par la foi. Elle nous vient de ce que nous avons appris, de notre passé, de notre éducation, de nos expériences et de notre environnement familial, religieux et social.


Mais nos croyances peuvent aussi nous mener la vie dure lorsqu’elles sont limitantes.

croyances limitantes

Qu’est-ce qu'une croyance limitante ? Quel est son rôle et ses effets ?

Malgré l’aspect positif et nécessaire de nos croyances, certaines peuvent parfois vraiment limiter notre capacité à progresser dans la vie. Elles peuvent être un vrai frein, voire un handicap dans notre carrière, dans notre vie et notre développement personnel, et bloquer notre possibilité d’atteindre nos objectifs. Ces croyances limitantes se manifestent généralement au moment où nous essayons, soit de nous changer pour obtenir quelque chose, soit de nous transformer pour faire quelque chose, soit de nous imposer un défi pour être quelque chose.


Avant d’aller plus loin, regardez la liste (non exhaustive) de croyances limitantes répandues dans notre société.


“On ne peut pas tout avoir dans la vie.”

"Je suis trop vieux ou trop jeune pour faire ça."

“Il faudrait un miracle pour que je trouve un partenaire.”

"Je n’ai eu que des difficultés dans la vie, pourquoi ça changerait ?"

"Je ne trouverai jamais un travail qui me convienne."

"Je ne pourrai jamais faire ça."

“Ça n'est plus de mon âge.”

“Il y a un âge pour tout.”

“Je ne suis pas digne d’y arriver.”

“Je suis un homme (ou une femme), on me jugerait si je faisais ci ou ça.

“Je n’ai pas le droit à l’erreur.”

“C’est trop beau pour être vrai !”

“Il faut travailler dur pour y arriver.”

“Le travail, c’est la santé.”


Ces phrases sont des exemples, parmi des milliers d’autres, de croyances limitantes. Elles sont horribles et navrantes, et plus vous allez dire et répéter ces phrases, plus vous allez y croire.

Lisez-les à nouveau et regardez de plus près ces croyances limitantes qui, non seulement excusent celui qui y croit pour ne pas réaliser ce qu’il ou elle aimerait réaliser, mais aussi impactent négativement leurs manières d'appréhender la vie en général.


Les croyances limitantes nous maintiennent douillettement dans notre zone de confort. Mais elles ne font pas que cela. Elles ont des conséquences directes sur notre développement et la réalisation de nos objectifs. Elles nous limitent tout simplement sur tous les plans - personnel et professionnel. Consciemment ou inconsciemment, nous considérons ces pensées comme des vérités absolues, sans les analyser et les disséquer. Elles peuvent complètement entraver notre cheminement vers nos objectifs de vie, et ceux-ci ne resteront que des rêves ou des “si”.

Bonne nouvelle ! Ces croyances limitantes peuvent être surmontées et remplacées par des messages plus optimistes, ouverts à tout potentiel. En changeant notre façon de penser, nous disons oui à toutes les possibilités, sans nous limiter, et pouvons donc tout changer.


Pourquoi avons-nous des croyances limitantes ?

Les croyances limitantes, dans la plupart des cas, sont des pensées inconscientes, qui deviennent des refrains conscients. Elles sont comme un bouclier pour éviter d'éventuelles frustrations, échecs ou déceptions. Pour ne pas être confronté à des revers ou des déboires, les croyances limitantes sont les mécanismes de défense que nous mettons en place afin de ne pas essayer, de ne pas y croire, de réfuter, ou dans certaines situations ne pas essuyer un autre échec.

Si, dans le passé, vous avez souffert de quelque chose de spécifique, pour ne pas vous retrouver dans une situation similaire, votre subconscient fait appel à ses petits soldats, les croyances limitantes, pour bloquer un autre affront, un autre échec ou le potentiel d’une autre souffrance.


Prenons un exemple… Celui d’une femme seule, d'âge mûr dont la solitude est pesante. Mais comme elle s’est mis en tête qu'à son âge, c’est très difficile de trouver un partenaire, que vu l'échec de son premier mariage, les probabilités de rencontrer quelqu’un avec qui elle s’entendra sont minimes, que sortir pour faire de nouvelles rencontres ne sont plus de son âge, qu’elle serait ridicule de croire encore à l’amour, qu’une grand-mère est une grand-mère et doit faire des gâteaux pour ses petits-enfants… et j’en passe. Comment cette femme pourrait-t-elle trouver un compagnon en étant convaincue de tout ce qu’elle pense ?



Les croyances se construisent sur des facteurs complexes…


  • Expériences vécues conduisant à développer certains blocages.

  • Bagage d’expériences et de croyances héréditaires liées à la façon dont nous avons été élevés, aux idées et aux comportements qui nous ont été transmises tout au long de notre vie.

  • La peur d'échouer, utilisée comme justification pour ne pas entreprendre quelque chose de nouveau ou différent.

  • Cercles sociaux dans lesquels la personne évolue et qui peuvent l’influencer.

  • La société qui peut imposer des normes génèrant des croyances limitantes.

  • Les croyances religieuses propageant des pensées limitantes, en définissant généralement quelles attitudes sont acceptées sous les yeux de la divinité en laquelle croit un individu.


Comment surmonter ses croyances limitantes ?

1. Identifiez une de vos croyances limitantes

Pour découvrir vos croyances limitantes, réfléchissez aux choses que vous aimeriez entreprendre mais pour lesquelles vous ne faites rien pour les réaliser. Si vous entendez dans votre bouche des “toujours” et des “jamais” (“Je n’y arriverai jamais”, “C’est toujours la même chose”, etc.), il y a fort à parier que vous soyez face à une croyance limitante.


Ensuite, identifiez la justification que vous vous donnez pour ne pas faire cette chose. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais essayez de défaire ces croyances limitantes.

Puis écoutez l’émotion qui est liée à ce sentiment de limitation, à cette croyance : vous sentez-vous enfermé-e ? Avez-vous peur ? Vous sentez-vous déjà limité-e, rien qu’en y pensant ?


Si vous en sentez le besoin, parlez à des amis (qui ont un avis contraire), à des membres de la famille (qui n’iront pas dans votre sens) ou à des mentors de confiance qui seront neutres. Cela peut être une approche très utile dans le cas où vous continuez à vous mettre des battons dans les roues.


Pour neutraliser les croyances limitantes, la première étape consiste à rechercher la racine du problème et trouver l’origine de cette négativité car elle peut avoir plusieurs origines.


Si vous craignez qu’il y ait plusieurs limitations, commencez par la plus grande, puis répétez cette étape avec chaque croyance limitante.



2. Reconnaissez que ce n'est qu'une croyance

La première étape pour surmonter vos croyances limitantes consiste à identifier et à devenir conscient ce qu’elles sont… des croyances.

Reconnaissez que votre croyance peut simplement être fondée sur des faussetés, l’opinion d’autrui, votre éducation, etc... Il est probable que ce soit une idée complètement fausse, non pas basée sur des faits mais sur des suppositions, des affirmations sans fondement, des principes hérités, des préceptes dépassés, etc…



3. Remettez en question vos propres croyances et demandez-vous d’où elles viennent.

Après avoir reconnu qu’il s’agit d’une croyance et non pas d’un fait fondé, remettez en question votre croyance, cela vous permettra de comprendre par la même occasion à quoi cette croyance a servi à un moment donné.

Cherchez les exceptions ou contre-exemples qui pourraient invalider cette croyance (dans votre expérience propre ou chez d’autres personnes)


Posez-vous des questions telles que :


  • Qu’est-ce que cette croyance m’empêche d’AVOIR, de FAIRE et d’ÊTRE ?

  • Si je remettais en cause cette croyance et faisais ce que je veux, que pourrait-il m’arriver de désagréable (ou arriver aux autres) ?

  • Et si quelque chose de désagréable se produisait en agissant comme je le souhaite, quelle serait ma réaction ? Quel jugement je porterais sur moi-même? Et comment me jugeraient les autres ?

  • Est-ce que la personne que je suis aujourd’hui adhère encore à cette croyance ?



4. Détachez-vous de la croyance limitante en la mettant à distance

Une fois la croyance trouvée et remise en question, que devez-vous faire ? Le premier réflexe sera de l’étouffer et ne pas vouloir la voir. Pourtant, il est important de l’accueillir et de la remercier. Elle vous a été d’une grande aide jusqu’à présent. Elle vous a protégé, car elle était convaincue de bien faire pour que vous ne souffriez pas.

Mais maintenant pour vous détacher, il est important d’accepter que la protection qu’engendrait la croyance à un moment donné n’existe plus, et de s’interroger sur la raison pour laquelle on pensait que cette croyance vous serait - à certains égards au moins - utile.


Pour parcourir cette étape, les questions suivantes pourraient vous aider :


  • Cette croyance est-elle vraiment fondée ? Quels sont les faits à l’appui ?

  • Ai-je toujours pensé de cette façon ? Si non, qu’est-ce qui a changé ?

  • Existe-t-il des preuves contredisant ma croyance ?

  • Qu'est-ce que ça ferait de penser à l'opposé de ma croyance ?

  • Cette conviction m'aide-t-elle à progresser vers mes objectifs ?

  • Que penserais-je de cette croyance si j'étais quelqu'un d'autre (une personne que vous admirez, un entrepreneur, un médecin, etc.) ?

  • Que vous dirait une personne qui vous aime si vous lui parliez de cette croyance ?


Ces questions qui peuvent vous paraître étranges, sont conçues pour vous aider à élargir votre perspective sur le sujet. Il s’agit d’avoir une réflexion « hors des sentiers battus ». Lorsque vous contestez votre propre pensée initiale, vous pouvez être amené à réaliser que ce n’est pas tout à fait ce que vous pensiez. Avoir une pensée critique peut vous amener à changer de paradigme pour quelque chose de plus positif et encourageant.


5. Reconnaître les conséquences potentiellement limitantes et dommageables

La croyance est quelque chose qu’on CROIT vrai, et qui n’est fondée sur rien d’objectif, sur aucune preuve scientifique. Au contraire, le savoir ou la vérité reposent sur des preuves, des faits. Pour déminer une croyance, il est donc nécessaire de l’asseoir sur des faits tout en regardant les conséquences du maintien de vos croyances limitantes ?


Par exemple, garder la conviction que vous n’êtes pas en mesure de réussir un examen parce que vous avez échoué à votre première tentative peut vous priver de réussite à l’avenir, et d’une vie meilleure.


Nous avons tous notre bagage de croyances. Faites la liste des phrases qui revenaient souvent dans votre famille. Exemple : l’argent se gagne par la sueur.


Une fois que cette liste est faite. Notez sur 10 à combien vous y croyez. Par exemple, dans le cas de l’argent se gagne par la sueur, j’y croyais fort donc ma note serait de 8/10.


Posez-vous donc ces questions :

Est-ce que je peux trouver UNE exception qui démontre le contraire de ce que je pense ?

Est-ce que tout le monde partage ma croyance à mon sujet ?



6. Transformer une croyance limitante

Choisissez quelque chose de nouveau en quoi croire, quelque chose qui contribuera à améliorer votre vie. Cette transition n’est peut-être pas facile. Si vous avez cru toute votre vie en quelque chose, peut-être auriez-vous un lien émotionnel attaché à cette croyance. Ayez de la patience et de la compassion, mais lancez-vous et changez votre discours. Faire ce changement demandera force et courage, mais cela vous offrira une liberté nouvelle et surtout des possibilités insoupçonnées.



7. Mettez-le en pratique

Passez à l'action et commencez à mettre en œuvre des choses qui soutiennent votre nouveau défi. Si votre croyance limitante vous disait que vous étiez « trop vieux pour commencer à faire du sport », commencez plutôt à adopter une croyance « Il n'est jamais trop tard pour commencer », puis faites une marche de 15 minutes pour commencer à faire du sport et créer un habitude à partir de là.


Se conditionner à vos nouvelles croyances signifie créer la réalité que vous souhaitez pour vous-même dans votre esprit, en visualisant les résultats que vous souhaitez atteindre. La visualisation est un excellent moyen de créer de l’anticipation. Vous expérimenterez mentalement le résultat que vous souhaitez obtenir. Avec cela, vous enverrez des signaux congruents à votre cerveau, le faisant fonctionner pour vous. Voyez, entendez et ressentez dans votre esprit le résultat que vous souhaitez obtenir. Pratiquez cet exercice tous les jours pendant au moins cinq minutes. Vous remarquerez les avantages que ce simple exercice apportera à votre vie.

C’est à votre tour de jouer !



Comment le coaching aide-t-il dans le processus d’élimination des croyances limitantes ?

En plus des étapes ci-dessus, le coaching constitue un autre moyen très efficace de découvrir et de surmonter vos croyances limitantes.


Lorsque vous réalisez que vous pouvez changer votre vie grâce à vos croyances, vous découvrez que vous pouvez éliminer les pensées toxiques qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs. Lorsqu’un coach commence à se concentrer sur vos compétences et sur la façon dont elles peuvent se développer, vous serez encouragé à éliminer vos croyances limitantes et à atteindre vos objectifs.



 

Vous souhaitez partager votre histoire, vos combats, les batailles que vous avez gagnées, et faire partie de notre cercle de personnes sensibles et intuitives. Venez avec nous et discutons avec d'autres personnes très sensibles ! Rejoignez la communauté des empathes et de hypersensibles :


Inscrivez-vous à nos newsletters pour recevoir des informations et des histoires destinées aux personnes très sensibles.

Rejoignez-nous sur : Instagram et Facebook (groupe privé)

 

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page