top of page

Comment expliquer que vous êtes hypersensible ?

Si vous avez été attiré par le titre de ce post, et peut-être vous posez-vous cette question : Comment et quand dire à mes proches que je suis une personne hypersensible ? Cette question me fait toujours soupirer parce que trop de gens me la posent. Car derrière cette question, il y a un sentiment de honte, une notion de justification vis-à-vis des autres. Pouvez-vous sentir entre les lignes, quelque chose comme : « Désolé d'être différent, mais laissez-moi vous expliquer pourquoi ? »… Pouvez-vous le ressentir ?

Arrêtez-vous juste une seconde… Avez-vous honte ? Peut-être même vous sentez-vous un fardeau pour ceux qui vous entourent ?.... Posez-vous la question.


groupe d'amis

Comment expliquer que vous êtes hypersensible ?

Il n’y a pas de réponse claire à la question « quand et comment », mais laissez-moi vous poser la question…


Pensez-vous qu’en cachant qui vous êtes, vous allez faire disparaître votre sensibilité et tout ce qui va avec ? Pensez-vous que vous résoudrez d’éventuels problèmes de communication si vous évitez de parler de la façon unique dont vous percevez le monde ? Avouons-le! Les gens finiront par vous reprocher votre sensibilité « exagérée ». Ce ne serait pas la première fois. Finalement, ils vous diront même que vous êtes trop difficile à gérer et vous finirez par être blessé. Alors n’essayez pas de vous faufiler, vous vous ferez prendre, je peux parier là-dessus.

J'ai aussi été trop souvent témoin d'un autre scénario aussi triste : de nous mettre à l'écart en essayant de s'adapter à notre entourage à tout prix, mais surtout à nos propres dépens. Pensez-vous vraiment que cela va fonctionner sur le long terme ? Je ne pense pas, ou à quel prix ? Je l’ai fait plusieurs fois et les résultats étaient toujours les mêmes, j’étais blessée parce que je ne parlais pas.


Alors oui, à un moment donné, il faudra ouvrir le sujet.


Bien sûr, je ne vous recommanderais jamais d'écrire que vous êtes une personne très sensible sur votre CV ou votre carte de visite, et je ne vous dirais pas non plus de dire lors de votre premier rendez-vous : « Salut ! Je suis très sensible !

Tout d’abord, parce que la probabilité que votre interlocuteur ne sache pas de quoi vous parlez est assez élevée, ce qui pourrait facilement lui faire imaginer que vous souffrez d’une sorte de trouble mental ou autre.


Alors si la personne à qui vous souhaitez vous confier est un proche, peut-être votre nouveau partenaire, un ami ou un collègue, ouvrez le sujet. Non pas en plein milieu d’une situation difficile, mais après quelques minutes, lorsque votre interlocuteur vous fera une observation sur le fait que vous avez réagi de manière excessive. Laissez-le être celui qui observera en premier.

Il ne lui faudra pas longtemps pour comprendre que vous n’êtes pas un grand fan des scènes violentes dans un film ou que vous devenez ému en regardant un triste événement aux informations. Il comprendra probablement très vite que vous êtes ému par beaucoup de choses, que vous essayez toujours de faire en sorte que les gens se sentent bien autour de vous, qu'une odeur peut vous déranger, que vous avez une empathie très profonde… Vous savez de quoi je parle. ...


Alors laissez votre entourage vous observer d’abord, puis, lorsque vous vous sentirez en sécurité et que vous pourrez faire confiance à l’autre, vous pourrez commencer à partager ce que vous êtes.

Et s'il vous plaît, lorsque vous ouvrez le sujet, expliquez-le avec positivité, rendez-le amusant, concentrez-vous sur les avantages de la haute sensibilité et riez des inconvénients. Ne donnez pas l’impression que c’est un fardeau ou un handicap. Autre chose… Je n’entrerais pas trop en profondeur ni dans des explications neurologiques détaillées au début. Faites-leur savoir que la discussion reste ouverte, et s'ils veulent en savoir plus, vous serez toujours heureux d'en parler.

Et si un autre problème survient, confiez-vous un peu plus, comme : « Tu vois, c'est une autre de mes petites caractéristiques » et expliquez-les simplement… donnez des exemples.


Mais n’utilisez pas votre sensibilité comme excuse ou comme arme. Ne jetez pas non plus le mot « sensible » dans toutes vos conversations, laissez simplement vos actions et réactions parler d’elles-mêmes. Mais ne vous victimisez pas. Expliquez simplement quel genre de situation peut être accablante ou un peu plus difficile pour vous. Si vous attendez que quelqu'un respecte le fait que vous ressentez le monde un peu plus intensément, essayez de votre côté de montrer que c'est un merveilleux cadeau, même s'il présente parfois quelques inconvénients.


Soyez un ambassadeur des personnes hypersensibles et montrez au monde vos qualités uniques !


J'espère vous avoir aidé avec ce court article, car trop souvent, les gens me demandent « quand et comment dire à quelqu'un qu'il est très sensible ». Alors en plus de tout ce que je vous ai dit, suivez également votre intuition. Et ne soyez pas trop émotif lorsque vous en parlez. Vous savez, plus vous en apprendrez sur votre personnalité, plus vous vous sentirez autonome et mieux préparé à raconter votre histoire. Alors oui, faites savoir au monde qui vous êtes.



Conseils à retenir pour expliquer le fait d'être hypersensible :


  • Apprenez-en autant que possible sur votre personnalité. Avant de l’expliquer à quelqu’un d’autre, vous devez d’abord connaître votre trait de caractère et donc en savoir plus sur vous-même. Plus vous serez autonome et informé, plus vous vous sentirez prêt à raconter votre histoire.

  • Validez-vous d’abord. Nous voulons être acceptés mais avant tout, acceptez-vous, soyez fier et revendiquez votre sensibilité.

  • Partagez les faits et éventuellement les recherches faites sur le trait de l'hypersensibilité. Certains, comme moi, aiment que la science explique nos particularités. Proposez-leur de lire des articles et des études de recherche.

  • Donnez des exemples (même en temps réel), mais ne vous focalisez pas sur les côtés « mauvais », « pas si sexy », attirez leur curiosité avec les côtés uniques et très bons de votre sensibilité.

  • Ne victimisez pas et n’utilisez pas votre sensibilité comme excuse ou comme arme. Vous ne feriez que confirmer leurs éventuelles opinions préconçues.

  • Sois patient. Souvent, votre entourage a été conditionné à penser qu’être sensible est une faiblesse et un défaut, alors soyez compréhensif. Il leur faudra peut-être un certain temps pour comprendre.



Merci pour votre belle présence et… Soyez vous… toujours.


Comments


bottom of page