top of page

Hypersensibilité et la négligence émotionnelle pendant l’enfance

Que se passe-t-il lorsqu’une personne hypersensible grandit dans un environnement de négligence émotionnelle ?

What happens when a hypersensitive person grows up in an environment of emotional neglect?

La négligence émotionnelle est un sujet trop négligé, et pourtant elle peut avoir un impact aussi important sur un enfant que la maltraitance. Elle n’est pas aussi visible ou mémorable que la maltraitance, mais néanmoins les conséquences peuvent être dramatiques.

Si vous êtes ici à lire cet article, c’est que le titre évoque certainement quelque chose en vous, et j’en suis désolée. Peut-être êtes-vous hypersensible ou une personne proche de vous à ce trait? Peut-être vous êtes-vous posé{e) des questions sur les effets dévastateurs de la négligence émotionnelle, pour l’avoir vécue, ou en voir les répercussions sur l’hypersensible que vous connaissez.

C’est sans équivoque que les hypersensibles peuvent être affectés encore plus, s'ils ont vécu dans un milieu où ils étaient négligés émotionnellement, qu’une personne moins sensible. Ils ressentent les émotions si fortement qu’elles peuvent les submerger, alors quand leur entourage en fait abstraction, cela ne peut que les perturber davantage. Les personnes hypersensibles (HSP) naissent avec un système nerveux qui traite et « ressent » les choses beaucoup plus profondément qu’une personne moyenne.


Alors que se passe-t-il lorsque l’on grandit dans une famille qui ne valorise pas du tout ce trait de caractère ?


Cela pourrait se manifester par ces remarques et stéréotypes trop connus des hypersensibles :

  • Des parents qui vous disent sans arrêt : « Tu réagis de manière excessive », « Pourquoi pleures-tu ? Tu es trop sensible. Je t’ai à peine grondé. », « Qu’est-ce qui t’a mis encore dans un état pareil ? », « Ce n’est rien. Pourquoi en fais-tu tout un drame ? », etc…

  • Des parents qui n'expriment pas eux-mêmes leurs propres émotions, se sentent mal à l'aise lorsque vous le faites, et/ou ne réagissent d’aucune manière.

  • Des parents qui vous font comprendre que vous êtes différent, trop rêveur ou pleurnicheur.

  • Enfin des parents qui réagissent en public et vous ridiculisent, parce que vous pleurez, en vous traitant de “mauviette” ou de “poule mouillée”.

Malheureusement, les exemples que je viens de vous donner ne sont pas rares, et la liste pourrait être interminable. En fait, de plus en plus de recherches suggèrent que de nombreuses familles, même celles de milieu favorisé, élèvent leurs enfants dans un état de négligence émotionnelle. Ces parents sont dans l’incapacité de valoriser les émotions de leur enfant ou d'y répondre, car ils répètent souvent les modèles de leur propre éducation émotionnelle.

Alors tout cela peut entraîner des conséquences malsaines pour n’importe quel enfant, bien sûr, mais c’est particulièrement vrai pour les enfants sensibles.


(Vous ne savez pas si vous êtes un hypersensible ? Voici les signes d’une personne très sensible. Vous pouvez aussi faire le test ici.)

test : etes-vous hypersensible ?

Que signifie être émotionnellement négligé ?

La négligence émotionnelle chez l’enfant se produit lorsqu’un parent ne parvient pas à répondre aux besoins émotionnels d’un enfant. Ce n’est pas perceptible et ne va pas marquer la mémoire de l’enfant comme un abus, mais l’impact sur l’enfant est aussi important.

Ce qui est le plus troublant, c’est qu’il n’y a rien de particulièrement visible. En fait, les parents peuvent même prendre grand soin de l’enfant à tout autre niveau. Mais derrière les rideaux (comme on dit), il y a cet invisible manque : la validation des sentiments de l’enfant, ainsi qu’une réponse à ses besoins émotionnels.

Tout cela a bien sûr des conséquences. Les enfants se sentent généralement, profondément seuls et ils ont la sensation que leurs besoins et leurs sentiments ne sont pas valides, mais au contraire négligeables. Souvent, ils se sentent dans l'impossibilité de demander de l’aide, car cela confirmerait leurs signes de faiblesse, donc ils se taisent.


En grandissant, la négligence émotionnelle de l’enfant peut avoir des répercussions aussi bien sous la forme d’une culpabilité inutile, que d’une colère personnelle ou d’une faible confiance en soi. Ces conséquences peuvent aller jusqu’au sentiment qu’ils ont un problème, qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez eux..

Toutes ces implications à termes ne concernent pas seulement les hypersensibles, bien sûr. Elles sont complètement valides aussi, pour quiconque grandit dans un environnement de négligence émotionnelle. Imaginez pourtant, comment un enfant sensible peut grandir dans cet environnement, alors que sa biologie l’a rendu très sensible aux émotions, des émotions qui, à bien des égards, sont leur premier langage. Imaginez-le vivre dans une famille qui ne parle pas cette langue.


Comment la négligence émotionnelle affecte un enfant hypersensible.

Un enfant ne peut pas devenir hypersensible à travers son éducation, car l'hypersensibilité est innée, c’est un trait génétique. De même, on ne peut pas rendre un enfant moins sensible par une négligence émotionnelle. La négligence émotionnelle ne change donc rien au fait qu’un enfant soit ou non hypersensible; par contre, elle l’affecte de manière très différente des autres enfants.


Imaginez maintenant un enfant qui grandit dans une famille où les parents évitent d’exprimer leurs émotions, ou de reconnaître celles des autres, c’est comme si on déniait complètement la partie la plus importante de sa vie intérieure. Leurs sentiments intenses sont ignorés ou découragés, et leur gentillesse naturelle considérée comme une faiblesse.

Malheureusement, beaucoup d’hypersensibles n'ont pas besoin de faire appel à leur imagination, car c’est souvent dans cet environnement de négligence émotionnelle qu’ils ont été élevés. Leur trait de personnalité a donc été bafoué et ils se sont sentis contraint de l'étouffer.


banniere appel decouverte

Préjudices d’un environnement de négligence émotionnelle

Nous sommes tous affectés par l’environnement de notre enfance, de manière positive ou négative. Personne n’y échappe. Pour les hypersensibles, cette influence est encore plus grande à cause de leur sensibilité sensorielle et émotionnelle. Les recherches en ce sens, qui ont amené à définir le terme de “Vantage Sensivitity”, ont déterminé qu’en effet les hypersensibles souffrent plus dans un mauvais environnement, alors qu’ils se développent bien mieux dans une famille aimante et harmonieuse. Il va sans dire que dans un environnement de négligence émotionnelle, l’impact est désastreux.

Bien que tous les enfants hypersensibles qui souffrent de négligence émotionnelle ne soient pas confrontés à tous les scénarios ci-dessous, les études sur ce sujet ont discerné les cas suivants :


  • Les railleries, blagues et qualificatifs négatifs qui laissent des traces

La sensibilité de l’enfant fait l’objet de railleries, même de la part des parents. J’en ai relevé quelques-unes au début de cet article: « trop sensible », « pleurnichard », « émotif », auxquels on peut également ajouter: « impressionnable », « douillet », « susceptible », etc…

Même si ces commentaires ne sont pas tous mal intentionnés, ils ont quand même une connotation négative qui sera inévitablement ressentie par l’enfant.

  • Lorsque la fratrie s’en mêle.

Lorsque la fratrie s’en prend aussi à l'enfant hypersensible, suivant le modèle parental bien évidemment, il ne faut pas oublier qu’eux-aussi souffrent généralement de négligence émotionnelle, à moins qu’il y ait des différences dans l'éducation des enfants. Mais que ce soit dans ce dernier contexte ou parce qu’ils sont moins sensibles, ils réagissent forcément différemment aux plaisanteries, car ils les prennent moins à cœur. Tout cela entraînera donc une hiérarchie au sein de la fratrie… du plus faible (l’hypersensible) au plus fort (le non-hypersensible).

  • Le sentiment d'inadéquation et d'être “anormal”

Voici un sentiment qui ne s’en va jamais, à moins de travailler sur soi et surtout d’accepter son hypersensibilité comme un don, c’est celui de croire qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez nous. Pendant l’enfance, ce sentiment est d’autant plus puissant, à cause des remarques désobligeantes que nous entendons sans cesse, et qui renforcent cette idée. Alors les enfants hypersensibles apprennent à intérioriser leurs émotions qui sont qualifiées de “mauvaises” par leurs proches, et une marque de faiblesse.

  • Perte de confiance en soi.

Compte tenu de ce qui précède, tous ces sentiments de rejet vont, bien sûr, créer des problèmes de confiance en soi, de doute et de sous-estime. Ceci ne fera que renforcer le jugement de faiblesse des parents qui feront pression sur l’enfant pour qu’il soit plus confiant, sans reconnaître d'où vient le réel problème: leur négligence émotionnelle!

  • Impossibilité de distinguer les critiques constructives de celles négatives.

Les hypersensibles réagissent mal aux critiques, les enfants aussi, en général. Un enfant hypersensible, négligé émotionnellement, ne peut pas distinguer les critiques constructives de celles négatives, car dans son environnement de négligence émotionnelle, il n’a vu que le modèle destructif et négatif. Il ne pourra donc pas construire et développer un modèle positif et constructif pour gérer les critiques de manière saine.

  • Peur, panique, angoisse.

La surstimulation est un réel problème pour les hypersensibles. Là où un adulte identifiera les causes de son agitation, elles pourront totalement échapper à l’enfant qui ne sait pas ce qu’il lui arrive. Alors un environnement bruyant ou bondé peut parfois les submerger d'émotions fortes. Les enfants qui grandissent dans un milieu compréhensif savent gérer cette surstimulation en se retirant dans leur chambre loin du bruit, par exemple, ou dans un coin plus isolé à l'abri de la cohue. Mais si les parents ne comprennent pas ce besoin, ils peuvent devenir témoins de “réactions excessives” de la part de leur hypersensible. Si, en plus, les parents réagissent par la colère ou la punition, l’enfant peut alors avoir peur, se sentir coupable et paniquer à cause de leurs réactions. Tous ces facteurs peuvent se combiner pour laisser un enfant hypersensible dans une anxiété permanente, alimentée par la peur de toujours faire les choses « mal ».

  • Solitude profonde.

Quand l’enfant ressent tout ce que nous avons décrit précédemment, une solitude profonde peut l’envahir. Il a le sentiment de ne pas être compris, et il a complètement raison ! Alors il peut, petit à petit, s'isoler et se sentir seul contre tous.

  • Incapacité de demander de l'aide.

Lorsque vos besoins émotionnels n’ont pas d’importance aux yeux de vos parents car ils vous négligent émotionnellement, vous apprenez très vite que demander de l'aide est inutile ou négligeable, que votre requête ne sera pas considérée ou prise au sérieux. Il faut donc vous débrouiller tout seul sinon rien ! Cela entraînera des répercussions toute leur vie…


Si vous faites partie, comme moi, des hypersensibles qui ont grandi avec des parents ou un des parents dans la négligence émotionnelle, essayez d’avoir beaucoup de compassion pour eux. Ils ont dû eux-mêmes être élevés dans un environnement similaire. C’est un premier pas très guérisseur. Cela n'enlève pas les effets dévastateurs que leurs actions ou non-actions ont eu sur vous et sur votre avenir d’adulte, mais cela aide beaucoup.

Puis, analysez les erreurs qu’ont commises vos parents, cela vous servira à mieux comprendre ce que vous avez vécu et à créer une association plus positive avec vos émotions et vos qualités spéciales.


Si vous ne l’avez pas encore fait, demandez de l’aide ! Faites-vous maintenant ce que l’on vous a refusé dans votre enfance. N’ayez pas honte ! La négligence émotionnelle a un impact majeur sur notre santé émotionnelle et notre propre estime, ne la sous-estimez pas en pensant que vous n’avez pas besoin d’aide. La gêne liée à vos émotions peut être profonde et ne doit pas être ignorée.


Faire appel à un thérapeute spécialisé dans la négligence émotionnelle ou les traumatismes de l’enfance ou un coach pour hypersensibles pourra vous aider à dépasser ces choses négatives de l’enfance. Cela vous permettra d’apprendre à faire face aux émotions d’une manière saine et guérissante.


 

Vous souhaitez partager votre histoire, vos combats, les batailles que vous avez gagnées, et faire partie de notre cercle de personnes sensibles et intuitives. Venez avec nous et discutons avec d'autres personnes très sensibles ! Rejoignez la communauté des empathes et de hypersensibles :


Inscrivez-vous à nos newsletters pour recevoir des informations et des histoires destinées aux personnes très sensibles.

Rejoignez-nous sur : Instagram et Facebook

 



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page