top of page

Le pardon ne concerne pas eux, mais toi


gratitude femme
le pardon ne concerne pas eux, mais toi

Le pardon est une décision personnelle qui doit venir de notre cœur, dans le calme et l'immobilité de notre cœur. Ce n’est pas un choix intellectuel, réfléchi et longuement mûri. C’est une évidence basée sur l’amour, la compassion et ultimement sur notre sentiment d'être Un. Parfois, nous pardonnons intellectuellement, l'idée vient de notre esprit, de notre ego. Nous pouvons le vivre comme un acte d’inspiration et de sagesse accompli pour libérer les blocs d'énergie négative envers les autres et avec nous-mêmes. Ce pardon-là ne peut provoquer que la fermeture de notre cœur, et créer en définitive que des problèmes et une séparation dans nos relations. Ce pardon-là est un concept intellectuel qui perpétue la séparation en oubliant notre connexion divine.


Regardez autour de vous, regardez-vous ! Le sentiment de séparation est omniprésent. Nos liens avec les autres sont fragiles, effilochés, toujours au bord de la rupture, quel que soit le type de relation, car nous avons tous une histoire avec chaque personne de notre entourage, et l’histoire n’est jamais un conte de fée. L’histoire est, comme toute histoire, jonchée de troncs d’arbres en travers du chemin et de mauvaises herbes tout au long de la route. L’histoire a bien sûr de belles éclaircies qui seront parfois balayées par des tempêtes imprévues. Elle peut être une jolie clairière paisible, mais aussi être entourée d’une forêt dense, obscure et hostile. Alors les contes de fées avec une fin heureuse font rarement partie de nos expériences relationnelles. Heureusement peut-être, sinon on s’ennuierait, mais ceci est une appréciation très personnelle.

Alors que se cache bien souvent derrière ces histoires… tout simplement des humains, des hommes, des femmes, avec leurs expériences, leurs valeurs, leurs traumatismes, leurs opinions et leurs sentiments. Donc rien de surprenant qu’il y ait des clashs, des mésententes, des ruptures, des jugements, des désamours et donc des blessures. Ce sont ses blessures émotionnelles qui créent la séparation et un manque de liens profonds.


Apprendre à libérer ces sentiments de disharmonie est un outil puissamment efficace pour la paix et le bonheur personnels. Nous pensons souvent qu’il n’y a rien d’anormal à conserver les ressentiments, l’amertume et la colère. Au contraire, la vengeance est reconnue comme source d’euphorie, elle donne même un sens à la vie pour certains. C’est même une preuve d’un amour propre, sain, fort et équilibré. En gros, c’est une qualité ! Et une habitude appropriée transmise de génération en génération qui est devenue normale, attendue même ! Je suis sûre que je vais faire grincer des dents quelques d’entre vous, mais encore une fois, c’est mon opinion.


Conserver des griefs, rejouer en boucle nos sentiments blessés ne peuvent que nous bloquer dans un passé qui n’existe plus, dans un passé que nous ne pouvons pas revisiter. Par contre, l’amertume, la colère, le désir de vengeance et tous ces sentiments liés à la blessure sont destructifs, et eux en revanche sont bien présents. Notre cœur est bloqué dans le temps, complètement fermé et ne laissant aucune place à toute expérience de paix et de bonheur. Ces sentiments heurtés bloquent jusqu'à l'espoir de soigner notre cœur. Ceci est pourtant important pour créer un équilibre énergétique cohérent dans notre système et avec les autres.

Il a été prouvé que lorsque que nous nourrissons de manière incontrôlée et soutenue des sentiments d’amertume, de ressentiment et de vengeance, notre énergie libère des hormones et des substances neurochimiques qui drainent notre système énergétique ce qui peut mettre notre santé en danger, surtout si les sentiments impliqués sont chargés d'émotions.


La faveur est pour vous et seulement pour vous

Il est courant de penser que pardonner à quelqu'un, c'est lui rendre service. C’est complètement faux ! Le pardon est une faveur que vous faites d'abord à vous-même. Imaginez que la personne pour laquelle vous avez des ressentiments soit décédée. Quel service allez-vous lui faire ? Le pardon est toujours à propos de vous et seulement vous. C’est vous qui portez le fardeau des griefs, vous qui souffrez, vous qui vous rendez malade, pas celui ou celle qui vous a blessé.

C’est donc à vous-même que vous rendez service en libérant vos sentiments de colère et votre douleur émotionnelle stockés et figés dans le temps. C’est seulement par le pardon que vous guérirez des effets négatifs créés sur notre bien-être mental, émotionnel et physique. Dans certains cas, le pardon peut faire la différence pour prévenir ou non des problèmes de santé majeurs. Au fil du temps, ces sentiments refoulés non seulement amenuisent nos niveaux d'énergie, mais mettent également à l'épreuve notre résilience et notre capacité de raisonnement, tout en créant des nuances de platitude dans notre joie et notre bonheur.


La science et la psychologie ont démontré les avantages mentaux, émotionnels et physiques de la libération de ces sentiments stockés. Bien sûr, certaines situations sont plus difficiles à libérer, mais croyez-moi, elles nous coûtent bien plus cher pour les stocker, même si nous ne nous en rendons pas compte bien souvent.


Aujourd'hui, il existe de nombreuses preuves des effets débilitants de la répression des énergies disharmonieuses. On comprend pourquoi le pardon peut être difficile, mais c'est un pas de géant dans notre développement personnel et spirituel. Si nous mettons notre ego de côté, si nous abandonnons l'idée de séparation et prenons des décisions avec notre cœur, plus qu’avec notre tête, le processus du pardon sera inévitable. Ce ne sera peut-être pas une “action” instantanée, mais c’est peut-être mieux ainsi. La voie sera ouverte et la guérison aussi.


Alors pourquoi le pardon doit-il venir du cœur?

Notre cœur est la voie du pardon. Bonne chance si vous essayez le pardon par l'esprit seulement ! Pourtant, il est souvent abordé de cette façon. Notre cœur sait ce que nous avons à gagner en pardonnant, tandis que notre esprit aura souvent tendance à trouver de bonnes raisons pour résister au pardon. Pour l’esprit, pardonner c’est renoncer à quelque chose qui lui est dû, c’est se dépouiller d’une occasion pour se sentir vivre et que justice soit faite ! Le cœur donne une autre dimension à l’intention, il ajoute l'amour, la compréhension, la compassion et la patience. Le pardon, ce n'est pas seulement ce qu’on nous enseigne dans de nombreuses religions. Le pardon est universel car il part de chacun d’entre nous, au cœur même de la vie qui bat en nous, quelles que soient nos convictions religieuses ou philosophiques.

Lorsque nous engageons véritablement l'intention de notre cœur dans le pardon, notre esprit reçoit des encouragements énergétiques qui permettent une guérison complète .

Quand notre cœur s’ouvre, il permet de libérer nos blocages mentaux et émotionnels, même si c'est un peu à la fois. Si intuitivement, vous vous sentez poussés à revoir et guérir tout ce que vous avez stocké au cours des années en énergie négative, mentale et émotionnelle, concentrez-vous sur votre cœur. Ensuite regardez objectivement ce qui réprime votre esprit de paix et de bonheur. Puis engagez votre intention à éliminer les anciennes énergies qui vous bloquent. C’est un moment délicat, car lorsque notre esprit s'emballe et que nos émotions sont en feu, il est difficile d'imaginer faire l'expérience du pardon. N’abandonnez pas, restez concentré sur votre coeur. Effectuez cet exercice autant de fois que possible. Commencez toujours par la gestion de problèmes mineurs, qui n’ont pas trop de charges émotionnelles.

Le pardon deviendra de plus en plus facile avec le temps car vous réaliserez qu'il ne s'agit pas seulement de faire une bonne action, mais un mouvement intelligent pour atteindre la paix intérieure et être prêt à recevoir le bonheur..:


Avoir des sentiments de revanche, de colère et de ressentiments, ne font pas de nous de mauvaises personnes, car ces défis font partie de notre apprentissage et de notre croissance spirituelle. Pourtant, indubitablement, lorsque nous transformons ces sentiments négatifs et choisissons de tout appréhender avec notre cœur, l’alchimie se produit et nous sommes plus heureux, en meilleure santé et en paix. C’est magique !


Si le pardon n'apparaît pas tout de suite, si vous avez l’impression que cela est impossible, ne culpabilisez pas ! Continuez à pratiquer à nouveau la technique de vous connecter à votre cœur, à un autre moment. Sachez que des situations plus profondes et plus complexes peuvent nécessiter plus de temps et une connexion approfondie avec votre cœur pour se libérer. Même si cela prend des semaines ou des mois, cela vaut la peine de rester avec la pratique. Les avantages en valent la peine.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page