top of page

Non, vous n'êtes pas devenu fou

Éveil Spirituel… Non, vous n'êtes pas devenu fou, même si c’est l’impression que vous ressentez, et la question que vous vous posez.


Eveil spirituel

Ok, vos amis vous ont fui et vous avez fait une passe volontaire sur d’autres. Soudain le monde vous paraît absurde, et pourtant si beau. Et puis toutes ces choses étranges qui vous arrivent… d’abord les sensations physiques comme si votre corps prenait vie, une vie complètement autonome et indépendante de la vôtre. Première réaction ?... “Je dois couver une maladie sérieuse.”

Puis les sensations d'être devenu un alien du jour au lendemain car vous ne reconnaissez plus le monde dans lequel vous viviez hier encore. Ou plutôt vous le regardez d’une toute manière, comme si vous étiez passé d’une myopie sévère à une vision parfaite… avec le laid et le beau complètement intensifiés. Mais non, vous n'êtes ni fou, ni malade, et vous n’avez pas non plus subi une intervention ophtalmique, à votre insu … Un peu perdu peut-être, et c’est normal… Vous venez de prendre un chemin que peu vont découvrir dans leur vie… le chemin de l'éveil spirituel !


La première fois que j’ai vécu mon éveil spirituel, je me suis retrouvée isolée, sans amis proches ni famille. Et bien sûr, ce qui m’arrivait n'était pas du tout dans mes calculs. Je n’avais même jamais entendu parler du phénomène de l'éveil spirituel. Alors tout m’est tombé dessus brutalement et, bien sûr, pendant une période déjà difficile que j’avais déjà du mal à gérer. Alors ce nouveau chemin, je ne l'avais pas prévu et encore moins imaginé.

Seule dans la jungle de mes pensées envahissantes et perturbantes, mais qui me paraissait le lieu de ma destinée, j’ai avancé… Par avancer, je veux dire débroussailler, tailler à la machette toutes ces pensées pour voir enfin la lumière. Cette lumière magnifique que je percevais à travers le feuillage de mes questions, derrière mes illusions qui se perdaient, et mes croyances qui s'étiolaient. Quand je croyais être au bout du chemin, d’autres symptômes, d’autres synchronicités apparaissaient, mon ego s'épluchait sous mes yeux. Mais j’avais un étrange sentiment de bonheur, complètement contradictoire avec les batailles intérieures que je menais. Mes derniers amis s’envolaient, mais d’autres personnes surgissaient de nulle part. Des personnes avec qui j’avais un lien invisible, accentué par des non-dits, car nous nous reconnaissions sans un mot.


Bien sûr j’ai traversé aussi plusieurs périodes où je me demandais s'il y avait quelque chose qui n'allait pas chez moi. Le peu de fois où j’ai voulu me confier, le regard des autres m’ont arrêté dans mon élan. Alors oui! j'étais peut-être en train de devenir dingue.

Puis d’autres questions me harcelaient: “Pourrais-je un jour trouver ma place dans le monde ? Étais-je vouée à vivre seule dans mon monde à moi qui était pourtant plus que réel ? Allait-il falloir que je continue à jouer le rôle que l’on m’avait imposé depuis toujours?

Mais je ne pouvais plus. Ce monde était devenu trop petit, et mon expansion ne pouvait plus rentrer dedans. Comme si le monde avait rétréci après plusieurs lavages et j'étais passée de la dimension finie à l'infini.


Vivez-vous quelque chose de similaire, et vous sentez-vous abandonné, aliéné ou coupé? J'ai des nouvelles super rassurantes, vous n'êtes pas seul et il n'y a certainement rien de mal chez vous.

Vous vous êtes isolé par choix, par instinct ou par “circonstances”? En fait, le divin pourrait bien vous avoir isolé pour une très bonne raison. L'environnement et la société actuelle sont bien trop bruts, abrasifs, bien trop agressifs pour votre nouvelle sensibilité presque éthérique. À mesure que nous grandissons spirituellement, tous nos sens s’intensifient et nous devenons de plus en plus conscients de notre environnement.

Pendant votre métamorphose, il est souvent difficile de supporter les changements énergétiques subtils et les impressions invisibles qui pyramident certains lieux ou certaines personnes, même hors des corps physiques. Vous avez besoin de vous adapter à votre nouvelle vibration. Alors être exposé à tous ces stimuli ne peut qu’alourdir le processus.

Donc, si vous ressentez le besoin de solitude, faites confiance au processus. Votre corps doit se réaligner avec l'énergie de votre environnement.


Maintenant parlons de quelque chose un peu plus terre à terre, mais qui touche aussi notre quotidien. Certains d'entre vous ont-ils remarqué que certains aliments ne passaient plus ? Même un McDo, vite fait entre deux rendez-vous, ce n’est plus une option? Ou peut-être vos envies vont vers des aliments plus sains et plus frais, comme ça, sans aucune volonté particulière de chérir votre corps. Tout simplement vous avez des envies “saines”. J'ai même l'impression que le lait ou la viande (que je n’ai jamais mangés en excès), sont trop difficiles à gérer pour mon système. Alors ils ont pratiquement disparu de mon menu sauf si je n’ai pas le choix, lors d’une invitation à un barbecue, par exemple. Sinon je les évite complètement car ils me font me sentir épuisé et patraque. C’est sans compter tous les conservateurs et produits chimiques, je les “sens” dans tous les sens du terme, odorat et digestif. Mais notre système digestif n'est pas le seul à être plus sensible.


Nos yeux commencent également à capter des choses nouvelles, comme des petites étincelles ou des halos de lumières. Une entité ou l’énergie autour d’une personne?

Et que diriez-vous de ces chiffres répétitifs qui semblent vous suivre partout ? Ou ces mots, ces noms que vous entendez au hasard de vos allées et venues, sur les ondes ou que vous voyez sur un écran, une affiche ou un graffiti? Et la pensée soudaine d’une personne qui quelques secondes après va vous appeler ou vous envoyer un message? Tout ceci et encore des tas de petites ou grandes choses représentent votre “nouvelle” sensibilité à l'univers, ou pour être plus précise, votre sensibilité retrouvée. Ce sont les synchronicités de l’aventure spirituelle.


Alors tout cela est merveilleux en apparence, énuméré ici noir sur blanc, seulement cela signifie également que nous nous retrouvons souvent épuisés et accablés par tous les stimuli qui nous parviennent, submergés par tout ce download d’informations. Le monde peut nous sembler trop dur, voire presque abrasif. Pendant un éveil spirituel, nous nous sentons comme dépouillés de l'essentiel, nous sommes à nu, sans rien pour nous protéger, et nous sentons chaque écorchure… comme la vieille dame qui a du mal à se déplacer, le chien errant aux côtes saillantes, les actualités qui se font un point d’honneur à rassembler toutes les atrocités du monde… Des catastrophes à la larme d’un enfant, tout est comme une blessure ouverte.


Cela peut paraître terrible, vu de l'extérieur, et en effet, ce n’est pas toujours facile. Mais dans le grand schéma de la vie, c'est une très belle chose. C'est notre conscience et notre ego qui perdent des couches. L’une devient plus ouverte, l’autre s'évapore.


appel decouverte

En tant qu'empathe et hypersensible, je sais trop combien la surcharge sensorielle est réelle, et il y a des moments où je me couperais complètement du monde, juste pour éviter d'être submergée. Avec toutes ces nouvelles (et vieilles) sensations, ces moments calmes où j'étais dans une bulle de privation sensorielle était, et est de plus en plus aujourd’hui, ma façon de trouver la paix au milieu de tout ce chaos. Et plus le temps passe, après un deuxième round d'éveil spirituel différent mais tout aussi profond, il m’est de plus en plus difficile d'être entourée de gens qui se promènent encore dans un nuage d'inconscience. Je les observe évoluer mécaniquement dans la vie. Mais eux, contrairement à moi, sont complètement capables de gérer tout le drame, la folie et le chaos. Je ne peux plus, c’est presque devenu intolérable. Cela fait-il de moi, de nous, des aliens ou des fous? Non, cela fait de nous des personnes conscientes… tout simplement. Éveillées et conscientes!


Avec le temps et de la pratique, vous apprendrez à prendre le contrôle de votre énergie. Vous serez capable de traverser une multitude de personnes, jusqu'au centre du chaos, tout en restant ancré. Mais d’ici là, il est normal de prendre du recul pour prendre soin de soi-même, s’accorder l’espace et la distance nécessaires pour naviguer l'éveil spirituel sans trop de dégâts. Vous devez absolument trouver votre centre et méditer le plus possible. Si vous vous sentez isolé, ou si réellement vous n’avez aucun système de soutien, ne désespérez pas! Cela pourrait être une vraie bénédiction du ciel, car c’est le moment de vous reposer, de vous ressourcer, d'intégrer tous les changements internes et externes, et ceux invisibles - pas vraiment ;) - de votre énergie. N'oubliez pas que nous sommes ici pour apprendre, pour guérir et faire briller notre lumière. Nous sommes tous sur le même chemin. A nous de faire vibrer en harmonie cette expérience sauvage et magnifique appelée la vie. Alors, continuez à grandir, et embrassez le voyage pour lequel vous vous êtes embarqués, jusqu'à la prochaine fois !


Même si l’éveil spirituel peut laisser quelqu'un confus, désorienté ou même avec l'impression de devenir fou, ce voyage intimidant et bouleversant est essentiel pour l'épanouissement personnel. Si de ces lignes, vous devez retenir trois idées…

Vous n'êtes pas seul. Vous avez choisi ce chemin. Vous avez une mission.


Alors développez votre lumière… et brillez de tous vos feux !



 

Vous souhaitez partager votre histoire, vos combats, les batailles que vous avez gagnées, et faire partie de notre cercle de personnes sensibles et intuitives. Venez avec nous et discutons avec d'autres personnes très sensibles ! Rejoignez la communauté des empathes et de hypersensibles :


Inscrivez-vous à nos newsletters pour recevoir des informations et des histoires destinées aux personnes très sensibles.

Rejoignez-nous sur : Instagram et Facebook

 


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page